Tir des retardataires 2017

samedi matin, 4 novembre 2017

 

Mandaté par la SVC, le comité de l'Union des Sociétés de tir de Lausanne et environs (USTL) a organisé une fois de plus le cours de tir des retardataires à 300 m pour les tireurs du canton de Vaud, le samedi matin 4 novembre, au centre de tir sportif de Vernand.

Par un vrai temps d’automne, nuageux et légèrement pluvieux, une impressionnante cohorte de 481 tireuses et tireurs astreints (82 de plus qu'en 2016) ont profité de cette dernière possibilité d’accomplir leur tir militaire au stand de Vernand. C’est le record des huit dernières années. Dès avant 08.00 h. une colonne d’attente s’est formée et elle a atteint par moment toute la longueur du bâtiment.

Vu l’affluence, il a fallu prolonger le tir jusqu’à 12.30 heures. Mais même ainsi, il n’a pas été possible de prendre tous les tireurs. Une bonne trentaine de tireurs arrivés après 11.00 heures ont dû être renvoyés et devront se présenter dans un canton voisin.

Un tireur a atteint le résultat de 80 points (sur un maximum de 85 points), mais à sa première répétition. 27% des tireurs ont obtenu un résultat de 66 points et plus, 65% sont entre 42 et 65 points, le reste, soit 8% est au-dessous de 42 pts. 41 tireurs (26 en 2016) n'ont pas atteint le minimum requis du premier coup (42 points et pas plus de trois zéros). La plupart d'entre eux ont effectué une répétition, voire deux répétitions pour réussir. Finalement, 7 tireurs (5 en 2016) sont considérés comme restés.

Plus de 12'000 cartouches ont été tirées, y compris 2'500 cartouches pour des coups d'essai.

Environ 29% des tireurs n'avaient pas la convocation PISA munie des fiches autocollantes, ce qui représente une augmentation de 5% par rapport aux dernières années.

Grâce à la vigilance des contrôles effectués à l'entrée et à la sortie du stand, ainsi que dans le stand, aucun fusil n'a été échangé et il n’y a pas eu d’incidents notables.

Les sociétés organisant actuellement des tirs militaires à 300m à Vernand ont mis à disposition de l’USTL et de son comité un nombre suffisant de moniteurs et de personnel de bureau. Il a ainsi été possible de lever 24 cibles, chacune avec un moniteur, et d'assurer un fonctionnement parfait des bureaux et des contrôles d'entrée et de sortie. En conséquence, 40 dames et messieurs étaient sur place, sans compter le chef de stand. A noter également la présence du commandant d'arrondissement militaire du canton de Vaud, Louis-Daniel Jaccoud, et des officiers de tir de l'arrondissement 2, Michel Chardonnens et René Grisoni.

Les résultats ont été enregistrés dans le système informatique AFS/SAT centralisant les données concernant l'accomplissement des tirs militaires.

 

Le comité de l'USTL adresse un très grand merci à toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs ayant contribué à la réussite de cette matinée !

 

USTL / FG / 6.11.2017